Les lames du Cardinal

Les lames de l’Incorruptible

                          Scénario d’après l’univers « Les lames du cardinal » de Pierre Pevel

lames du cardinal

            Action : 2

            Ambiance : 3

            Enquête : 3

 

Presque 200 ans ont passé depuis que les lames du Cardinal ont sauvé le Royaume de France du grand complot de la Griffe noire, complot aujourd’hui connu comme la « Conspiration des Arcanes ». Paris et la France ont bien changé depuis l’époque de Louis XIII. Les Dracs ont été massivement massacrés sous Louis XIV, comme ennemis de la foi catholique, au même titre que les Protestants lors des « Dragonnades » ; le « Grand-Siècle » du « Roy-Soleil » a aussi vu la quasi extermination des Dragons dans le Royaume de France. Le principal ennemi de ces entités, l’ordre de Saint Georges, devenu de plus en plus faible lors du siècle des Lumières, a été pour ainsi dire exterminé en 1789.

 

Nous sommes désormais en 1793, en pleine Révolution Française, peu de temps après la bataille de Valmy. De tous les côtés, la jeune République est attaquée : ennemis extérieurs prussiens ou autrichiens, ennemis intérieurs chouans ou vendéens… La loi des suspects bat son plein, et les exécutions pour trahison sont courantes. Mais le vrai ennemi insidieux, le vrai traître, le « dernier dragon de France », lui, se cache. Des traces de ses activités mènent vers l’Ouest et la Vendée. Les cinq meilleurs agents de la convention, au service direct et secret de Maximilien de Robespierre, sont dépéchés sur ses traces, afin de le débusquer. Ils ne sont pas au bout de leurs surprises…

Ces agents, dont l’existence est connue seulement de quelques hautes personnalités, perpétuent la tradition des lames, initiée par Richelieu, suivie par Mazarin et jamais interrompue. Ils travaillent ensemble depuis quelques mois seulement, mais sont déjà unis comme s’ils avaient une vie d’aventures à leur actif ; quelques missions derrière les lignes ennemies dans l’Est, actions dangereuses contre les traîtres de « Port-La-Montagne » dans le Sud ont soudé l’équipe. Il n’est nul obstacle qui puisse arrêter les citoyens Gabriel Marciac de Malicorne, jeune baron conquis très tôt aux idées républicaines, Antoine Letissier, vétéran de la guerre d’indépendance américaine, Marie-Anne Peyrel, parisienne ayant combattu aux côtés des Sans-Culotte dans les affrontements de 1789, John-Patrick « Jack » O’Riley, ex-bandit irlandais, ennemi numéro un de la couronne d’Angleterre et  Ro’Ghan Kell, ancien mercenaire drac. La devise « Un jour, toujours ! » est la leur et, encore et toujours, ils protègent, depuis les ombres, la France et la République à laquelle ils ont prêté serment de fidélité jusqu’à la mort.

Publicités